Main Area

Culture

Altruisme, le mot et l’idée.

M. Jules Simon, en une aimable causerie, nous fait assister à une séance de la commission du Dictionnaire. Tout le monde sait qu’en 1696 l’Académie conçut l’idée d’un Dictionnaire de la langue française. Elle en est depuis quarante ans à la lettre P. C’est une idée assez réjouissante que celle de douze crânes pelés se réunissant tout exprès pour faire passer un examen de Sorbonne à de pauvres mots innocents, les rejeter à coup de boules noires ou leur faire accueil avec des mentions d’indulgence...

Gustave Flaubert.

L’œuvre de Flaubert n’est pas un monde, comme celle de Balzac. Elle n’est pas constituée, comme la Comédie Humaine par son titre, en corps littéraire, en Cosmos. Elle part en diverses directions, tente diverses expériences. Si l’œuvre flaubertine portait comme celle de Balzac un titre général, ce serait celui de Montaigne : Essais. Et les Essais de la maison de Croisset ont institué, dans la littérature française, comme ceux de la tour périgourdine.

Salade princesse de Metternich.

Enfouissez aux 3/4 dans de la neige de glace une vasque de cristal. Disposez en cercle, à l’intérieur, des bouquets de fines lamelles de cèpes marinés, des escalopes de fonds d’artichauts, des rondelles de pommes de terre finement taillées, et des truffes fraîches et pelées.

Omelette Lamberty.

Placez en un saladier 250 grammes de sucre fin vanillé et 8 jaunes d’œufs que vous travaillerez ensemble adroitement ; quand cet appareil deviendra léger et mousseaux, dotez-le de 10 blancs d’œufs battus en neige très ferme ; mélangez le tout, doucement, avec la délicatesse que vous apportez dans l’exécution des travaux les plus minutieux.

Marceline de cailles Chantilly.

Désossez 10 cailles de premier choix ; logez-les en un plat de porcelaine et les arrosez de madère ; ajoutez sel, poivre, une pincée d’épices fines. Laissez tremper les cailles pendant une heure au sein de ce bain délicieux ; après quoi vous les farcirez de farce n° 2.

Balzac, un philosophe mystique.

En lisant le Lys dans la Vallée, comme le Père Goriot, on sent que les Études philosophiques font une partie nécessaire de la Comédie Humaine et comme son acropole. Balzac est le seul des grands écrivains romanciers dont le roman soit commandé par une philosophie positive, par une conception du monde. Il ne la tient pas de la tradition philosophique, mais de la tradition mystique.

Alfred de Vigny. 

Soldat et poète avec un orgueil et une sensibilité qui le rendaient infiniment vulnérable à tous les froissements qu’on risque dans ces deux carrières, Vigny a écrit avec Servitude et Grandeur militaires le roman de l’officier, avec Stello le roman du poète. À vrai dire Cinq-Mars rentrait lui aussi dans cet ordre de témoignages de l’auteur sur lui-même, puisque le comte Alfred de Vigny, qui avait la conscience et la fierté de sa noblesse dans tous les sens du mot, avait voulu y écrire le roman d...

Stendhal, Le Rouge et le Noir. 

Le Rouge et le Noir, roman central de Stendhal, porte un titre qui symboliserait presque la table de jeu de toute son œuvre romanesque. Certes lui-même nous dit que par Rouge et Noir, il entend la carrière militaire et la carrière ecclésiastique, qui font l’une et l’autre leur partie dans la destinée de Julien Sorel. Cependant le titre a un double fond, et l’un de ces fonds, celui du dessous, est évidemment un tableau de jeu.

Face à la mer émeraldine.

Ce soir-là, vers trois heures, le train de Paris nous déposa à proximité de « Ker Eden Roc », le manoir breton du comte de Mérignac. Notre plaisir de répondre à l’invitation de cet affable gentilhomme était d’autant plus vif qu’un temps idéal favorisait notre venue. Du pied même du manoir ne parvenait jusqu’à nous que le bruit d’une mer scintillante de mille feux sous le soleil.

2017-2018. Herald.fr